2018, une action par mois.

J’ai hésité avant de publier cet article, car il me semblait moins aligné avec mon idée de départ : celle de promouvoir des actions positives ayant un impact sur notre environnement. Mais, après réflexion, j’ai compris que cet article faisait exactement ça — que les actions que je m’apprête à implanter dans d’autres sphères de ma vie — auront un impact direct sur mon environnement.

En 2018, je souhaiterais adopter un changement par mois, avec pour objectif une meilleure qualité de vie, moins de stress, moins de superflu et surtout, plus d’essentiel. Ça sonne peut-être un peu utopique, mais comme je n’ai jamais fait de résolutions (mon raisonnement a toujours été que si on veut vraiment changer quelque chose, there’s no time like the present!), je me dis que je peux très bien essayer d’intégrer ces souhaits pour une vie plus saine, doucement, graduellement, et voir où ce projet me mène.

À l’aube du Nouvel An, voici donc mes souhaits/résolutions/projets pour 2018 :

En janvier, la lecture!

Ça fait un moment que je me dis que j’aimerais lire plus! Depuis l’arrivée de Netflix dans nos vies, on se couche presque tous les soirs en regardant une émission… Et bien que je me sois assouplie considérablement par rapport aux permissions télé des enfants (j’étais un réel dictateur avant!), je sais que ma consommation de temps de télé n’est pas exemplaire. Lead by example! Cette année, j’aimerais donc lire plus — pour moi — et même lire plus aux enfants le soir, en prenant le temps de les coucher (moins vite, avec plus de douceur!).

lecture

En février, je serai moins pressée.

On me connait beaucoup pour mon efficacité légendaire et ma capacité à faire les choses vite et bien! Évidemment, c’est pratique au quotidien, mais bien que je réussisse à paresser au lit le matin avec un café, à me lever tard le week-end et à passer des soirées « patate » devant la télé, il y a peu de moments où je fais les choses lentement, ou je savoure le moment, où je ne multi-task pas. Je ne me souviens pas la dernière fois que j’ai eu une conversation téléphonique sans plier mon lavage∕repasser des mouchoirs∕couper des légumes! Cette année, j’aimerais montrer aux enfants qu’on peut vivre à deux rythmes. J’espère leur enlever de la pression et les inspirer à se mettre en action quand il le faut. J’aimerais qu’on sache tous se détendre sans remplir les silences et les instants d’accalmie avec du son et de l’animation. Mon défi : adopter la lenteur sans faire de l’anxiété!

En mars, la musique…

En 2016, après environ 20 ans sans jouer, je me suis remise au piano. Source de plaisir et de détente, me remettre au piano m’a apporté une grande satisfaction! Apprendre des pièces simples me faisait travailler intellectuellement pour déchiffrer les notes (ma lecture à vue n’était plus au point!) et émotionnellement, pour y mettre une touche de mon âme. Mais avec le temps, j’ai fini par jouer uniquement les pièces que j’avais déchiffrées dans un élan de zèle et je ne me poussais plus à apprendre quoi que ce soit de nouveau — trop d’effort, pas assez de temps. Alors voilà, en mars, j’apprendrai une nouvelle pièce! Et qui sait, si j’inspire les petits, je leur en apprendrai peut être même une aussi! Du moins, je le leur proposerai.

play-more-piano

En avril, les jardins!

Entre autres projets familiaux cette année, nous aimerions planter et récolter des fruits et des légumes! N’ayant jamais eu la main verte ni un réel intérêt pour les plantes, je suis à la case départ. D’ici avril, je souhaite donc lire sur la permaculture, me renseigner sur notre terre et notre climat et, en avril, j’espère pouvoir préparer le sol et même peut-être planter mes premières victuailles!

En mai, de l’air frais.

J’ai la chance d’avoir des enfants qui aiment être dehors et qui peuvent marcher très longtemps sans se plaindre… Et en tirer du plaisir! Malgré cela, je suis souvent trop paresseuse ou trop pressée pour les emmener faire une balade. En mai, j’essaierai donc de faire plus de plein air sans objectif précis — pour le plaisir de passer du temps en famille, le plaisir de faire de l’exercice et le plaisir de profiter des paysages magnifiques que la Provence a à nous offrir.

paysage

En juin, arts & crafts!

J’ai toujours aimé dessiner et j’ai même étudié quelques années en peinture et dessin… Je peignais, j’entreprenais toutes sortes de projets crafty, j’adorais créer avec mes mains. Mais après avoir bossé dans le monde des arts visuels, mon élan créatif s’est complètement essoufflé – comme si intimidé par le talent, par l’intellectualisation du beau autour de moi. Eh bien cette année, je me remettrai à une activité manuelle ou artistique, comme le dessin d’observation, la peinture — ou j’apprendrai même à buriner le bois! Un plaisir qui en plus rejoindra l’une des activités favorites de mon fils, qui adore dessiner.

En juillet, je penserai aux autres.

Ça fait longtemps que j’y pense — j’aimerais faire du bien, pas juste pour moi et mes proches, mais pour les autres. Mais, malgré cette intention qui me trotte dans la tête, ça ne se concrétise jamais. Cette année, je trouverai une cause dans laquelle m’impliquer. Quelque chose de réaliste, qui s’intègre bien avec mon quotidien. Ça pourrait être de donner des ateliers zéro-déchet à l’école… Ça pourrait être de fonder un petit groupe d’action, ça pourrait même être de donner du temps dans une cuisine communautaire… Je ne sais pas encore la forme que ça prendra, mais j’arrêterai de procrastiner! Des suggestions?

En août, l’aventure!

La France, c’est vraiment un pays qui vaut la peine d’être découvert! Sans devenir fou et voyager sans arrêt, j’aimerais prendre davantage de temps pour profiter de la nature a proximité. En août, je préparerai donc un pique-nique et partirai à l’aventure avec les enfants!

En septembre, la cuisine.

J’ai souvent essayé de cuisiner avec les enfants et franchement, ce n’est pas toujours un succès! Évidemment, je suis beaucoup plus efficace seule, alors je finis souvent par en faire trop — et comme j’ai horreur du gaspillage, je deviens un peu contrôlante lorsqu’on mesure les ingrédients. Je me suis récemment aperçue que faire un appel Skype avec les deux enfants en même temps s’avérait souvent être chaotique, mais qu’individuellement, c’était beaucoup plus chouette. Je cuisinerai donc une nouvelle recette avec chacun des enfants individuellement, ce qui me permettra de passer du temps de qualité one on one avec eux… Ce que je ne fais pas assez de toute façon!

cooking

En octobre, bricolage!

Je prône souvent la qualité, le fait-maison aux enfants, mais malgré cela, je leur ai toujours acheté des costumes dégoutants faits dans des conditions douteuses avec des matières de piètre qualité. Cette année, on nous a offert des calendriers de l’avent Kinder et nous les avons simplement relégués aux petits. C’est le temps de walk the talk! J’aimerais donc soit construire des costumes avec les petits (même s’il n’y a pas vraiment d’Halloween à Jouques!) ou encore fabriquer un calendrier de l’avent réutilisable pour les fêtes.

Flash

En novembre, le fil et l’aiguille…

Je vous le jure, je suis complètement challenged quand on parle de couture. Il y a quelques années, j’ai entrepris de suivre des cours de couture avec la formidable Sonia Paradis à la Fabrique Éthique pour apprendre à confectionner les mouchoirs que nous vendions avec TSHU — et pouvoir comprendre l’effort et le degré de qualité que j’attendais de mes chères couturières. Mais, même si j’ai réussi à me débrouiller raisonnablement, je reste effrayée par la machine à coudre et je ne sors presque jamais mon « kit » de couture. Je fais donc toujours réparer mes vêtements chez le nettoyeur et j’achète mes petits sacs à vrac au lieu de les confectionner. Cette année, je me mettrai à la couture, pour apprendre à réparer les vêtements et confectionner des petites choses simples — en autodidacte s’il le faut — et je persévérerai jusqu’à ce que j’atteigne un niveau satisfaisant!

En décembre: plantes médicinales et huiles essentielles!

Je n’aime pas trop les médicaments et je suis intéressée par les vertus des plantes et huiles essentielles… Mais je n’y connais rien! Ce printemps, j’ai soigné nos poules à l’aide de potions naturelles et ça a été très efficace! Je serais donc curieuse d’explorer cette avenue pour moi et ma petite famille. En décembre, je m’instruirai sur le sujet et je ferai des expériences… Watch out la famille!

2018

À bien y penser, beaucoup de ces souhaits (ou même tous!) sont très liés au type de maman que j’aimerais être. Je le sais déjà, mais je réalise encore plus aujourd’hui qu’adopter une idéologie, d’y croire et de la promouvoir ne vaut rien si les actions ne suivent pas. Être en action ne veut pas nécessairement dire « faire beaucoup », ça peut aussi tout simplement signifier « bien faire ». Et c’est dans le quotidien, dans les actions de tous les jours, que les changements s’opèrent, c’est dans le day-to-day qu’on devient profondément d’une façon ou d’une autre.

Par exemple, j’ai souvent souhaité que mes enfants sachent discuter et veulent échanger à l’heure du repas plutôt que de niaiser ou rigoler. Il y a quelques années, je me suis aperçue que naturellement, cela ne leur venait pas (même-si-dans-ma-tête-ça-devrait… soupir-d-impatience!). Manifestement, avoir des attentes élevées ou les laisser écouter les adultes parler ne suffisait pas. S’en est suivie une discussion entre Thomas et moi, puis un consensus qu’il fallait y mettre plus d’efforts – et enfin des périodes d’échanges pas trop fluides et un peu éprouvants en famille. Mais, graduellement, j’ai commencé à voir du changement et aujourd’hui, la conversation tourne pas mal mieux à table!

Il m’apparaît donc important de réaliser ces quelques souhaits, devant les petits ou à leurs côtés, à un rythme lent et accessible pour qu’ils puissent s’y raccrocher s’ils le veulent. Je suis convaincue que ces actions auront un impact positif sur mon bien-être et celui de ma famille!

Et vous, quelles sont vos résolutions ou projets pour 2018?

6 réflexions au sujet de « 2018, une action par mois. »

  1. J’ai adoré cet article, je m’y retrouve beaucoup! Surtout.. février! C’est une super idée de penser à changer 1 chose par mois, doucement! Ca m’inspire!
    Je viens de découvrir ton blog, et j’ai envie de tout lire, dès que j’ai un peu de temps, je viendrai parcourir les articles plus anciens!

    1. Oh! Merci beaucoup! Je me suis lancée il n’y a pas très longtemps, alors ces mots me font vraiment très plaisir. Et je découvrirai ton blogue en retour avec intérêt puisque j’y suis maintenant abonnée 🙂

  2. Vraiment très sympa l’idée de dédier un mois à quelque activité bien ciblée ! Cela permet de ne pas se sentir aux prises avec des dilemnes entre des styles de vies qui semblent ne pas s’accorder alors que bon, la vie ce sont des cycles, des périodes et le fait de se préparer psychologiquement à se concentrer sur quelque chose doit vraiment donner un charme particulier aux jours qui passent…

    1. Merci! En effet, c’est la première année que j’émet douze souhaits de cette façon et je dois dire que je trouve ça génial de prendre un mois pour s’imprégner d’une nouvelle habitude et voir si elle convient – et surtout si elle peut durer! Et le plus chouette, c’est que se relire chaque mois permet de se remémorer les souhaits qu’on a émis en début d’année… Parce qu’avec la vie qui défile si vite – c’est trop facile d’oublier!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s